MON ENFANCE DE
0 À 14 ANS

 

De l’âge normal où on commence à parler jusqu’à 4 ans - ma mère se doutait bien que ce n’était pas normal que je ne parle pas encore, puisque j’ai 2 sœurs plus vieilles - donc elle se fiait un peu à elles pour le développement. Bref, elle a consulté et c’est le pédiatre, Dr. Pierre Poulin qui nous référait d’un endroit à l’autre dans le but de trouver ce qui ne marchait pas chez moi.

MON ÉDUCATION

 

Vous devez savoir que dès la 3e année primaire, certaines personnes du milieu scolaire disaient à ma mère de ne pas avoir trop d’espoir concernant le secondaire. Si je réussissais à terminer ma 6e année, sans bulletin adapté ce serait merveilleux. Un bulletin adapté pourrait être une option qui finalement est le début du cheminement particulier, donc impossible d’obtenir un diplôme d’études secondaires. 

... APRÈS L'ÉCOLE

Lorsque mes cours à la maison sont terminés, j’ai le choix de faire autres choses. Entre autres, je peux jouer à mes jeux vidéo ou visionner mes séries télévisées sur Netflix ou autres. J’ai fait mon secondaire (sauf mon 4e secondaire) dans le cadre d’un programme sport-études avec une option tennis. J’étais en classe le matin et l’après-midi, j’étais sur les courts de tennis.

 

Mes entraîneurs de tennis disent souvent : « Charles, c'est une machine! »

« C’est en défonçant des portes que nous allons chercher l’aide dont nous avons besoin! »

 TU VEUX DES TRUCS POUR TE MOTIVER?  ÉCRIS-MOI!

À PROPOS DE MOI

On se demande pourquoi on n’est pas comme les autres, pourquoi ça semble si facile pour eux et si difficile pour nous. C’est vrai que ce n’est pas facile, que l’on peut se décourager et que nos années d’école au primaire et au secondaire ne sont pas évidentes à traverser. Plusieurs abandonnent, par contre, j’ai une bonne nouvelle pour vous : j’ai réussi! Eh oui! J’ai réussi à avoir mon diplôme d’études secondaires (D.E.S.) et j'en suis très fier! Pas un diplôme  adapté! Un diplôme comme les autres. Alors pour ceux et celles qui aimeraient avoir leur diplôme, et peu importe d’où vient le diplôme, et qui pensent que ce n’est pas possible : C’est possible! Il faut simplement que vous y croyez et il ne faut JAMAIS lâcher!
 

Vous savez, il m’est arrivé de pleurer (oui, moi un gars, j’ai pleuré!) parce que j’étais tanné, fatigué de toujours recommencer ou encore d’obtenir un échec dans un examen, quand j’avais étudié plus que jamais. De ne jamais avoir de 80 % ni même de 70 %! Des échecs, croyez-moi, j’en ai eus. Mais des réussites, j’en ai eues aussi et c’est ce qui m’a permis de continuer. J’ai essayé de travailler par moi-même, de ne pas demander d’aide – donc, de faire comme si j’étais « normal ». Résultat : ÉCHEC. Alors, ne faites pas comme moi… on perd du temps pour rien et ce n’est pas grave d’avoir besoin d’aide. Toute notre vie, on risque d’avoir besoin d’aide pour quelque chose. Je me suis choqué, j’ai été fâché, découragé, je me suis traité de nul, mais jamais je ne me suis fâché après les autres. Je me suis fâché après moi.

« À mes enseignants de l’école et à mes enseignants à la maison. Aux directeurs de l’école secondaire Veilleux, à mon ergothérapeute, à mon physiothérapeute, à mon orthophoniste, à mon éducateur, au psychologue de mon école primaire, à mon orthopédagogue, à mon neuropsychologue, à mon chiro, à mon grand-père, à ma famille et à mes amis. À Annie pour mon site Internet et à mes entraîneurs de tennis!

Moi, je n’ai peut-être pas fait de différence dans votre vie, mais vous, sans même vous en rendre compte, vous avez fait toute la différence dans ma vie et je vous remercie sincèrement! »               

                                                                  Charles

 

Tout ce que tu veux, tout ce dont tu rêves, tout ce que tu espères
réaliser est à ta portée, si tu y crois vraiment!

écrivez-moi

Mes trucs et références

Mes vidéos

Retour en haut