MES TRUCS ET RÉFÉRENCES

Pour nous, les dysphasiques, le gros défi, 
ça peut être l’école, mais avec de l’aide
c’est déjà mieux!

Mon grand-père dit souvent : « Il n'y a jamais personne qui est mort d’avoir trop travaillé!  »

C’est comme un éternel recommencement, mais qui a une fin sauf qu’on ne sait pas quand! On doit travailler beaucoup plus fort que simplement fort. Ce qui est facile pour vous comme par exemple : apprendre à parler, à comprendre, etc., eh bien pour nous, c’est beaucoup plus que difficile, parce qu’on saisi tout simplement pas ce que vous essayez de nous expliquer dans votre langage.

 

Mais tout ça, fait de nous des bons jeunes persévérants, qui en bout de ligne peuvent s’avérer plus intelligents, parce qu’on doit apprendre d’une autre façon, si on veut rester dans le système scolaire régulier et qu’on n’a pas peur de travailler.    
                                                                                    

On ne fait pas pitié, alors je crois qu’il ne faut pas avoir honte de dire que nous avons un trouble, au contraire… les gens peuvent faire plus attention, nous aider, et de cette façon on pourra répondre à leurs attentes… il faut juste nous donner un peu plus de temps!

 

Alors chers parents, soyez patients et ne soyez pas trop inquiets. 
Une année à la fois... mais visez loin et il est défendu d’abandonner!


Voici des petits trucs pour vous les parents :

 

  • Donnez une consigne à la fois, la diviser en plusieurs étapes. (ex: NE pas dire : va dans ta chambre et apporte ton cahier, ton gilet et apporte ta brosse à dents.) Un peu trop d’informations à retenir!;

  • Utilisez des mots simples que votre enfant connait; 

  • Parlez plus lentement pour que son cerveau ait le temps de capter chaque mot;

  • Simplifiez votre message - évitez des phrases longues et compliquées;

  • Évitez les grandes explications. Gardez-les pour plus tard;

  • Assurez-vous qu’il comprend le sens de ce vous dites. Pas trop de jeu de mots. Il saura faire la nuance plus tard, lorsque son cerveau gagnera en maturité;

  • Répétez et reformulez vos demandes. Ajoutez des gestes si besoin (brosse à dents - faites semblant de vous brosser les dents). Il peut garder l’image en mémoire;

  • Pour certains, on n’a pas beaucoup de petite voix intérieure, donc c’est difficile de retenir l'information. Disons que vous allez à l’épicerie sans liste - dans votre tête vous allez vous dire : citron, beurre, lait, fromage… Mais nous, en tout cas moi, je n’ai pas cette capacité. Alors, si vous donnez plusieurs consignes à la fois, je risque d’oublier. Peut-être que c’est pareil pour votre enfant.

 

HYPER IMPORTANT : Vérifiez qu’il vous a compris en lui permettant de répéter ce que vous venez de lui dire dans ses mots. S’il n’a pas compris, recommencez.

 

Ma mère me dit souvent : « Regarde-moi quand je te parle » et là elle me demande, exemple : « As-tu…blablabla…ou bien - qu’est-ce que je viens de dire? » et selon ma réaction - elle sait… Si je n’ai pas compris ou si je ne me souviens pas, elle me fait répéter. Ça paraît banal, mais ça m’aide. Parfois ça m’agace de répéter, mais souvent j’ai besoin de ça!

 

Autre chose HYPER IMPORTANTE, quand votre enfant sera au secondaire et qu’il va lire un texte, que ce soit vous ou son professeur(e) privé(e) qui le fait… vérifiez avec lui s'il comprend les mots.

 

Souvent je lisais un texte et il y avait plusieurs mots ou expressions que je ne saisissais pas. Si personne ne me posait la question concernant le mot ou l’expression - je continuais à lire… et au final, je n’avais pas compris grand-chose. Alors quand vous croyez que votre enfant n’a peut-être pas compris l’expression ou ne connait pas le mot : demandez-lui ce que ça veut dire. S’il ne sait pas, dites-lui, mais de façon très claire. VOTRE EXPLICATION DOIT ÊTRE SIMPLE. Et ce n’est pas parce qu’on dit : Ha oui ok je comprends, que 10 minutes plus tard on va s’en souvenir…! Alors reposez-lui la question.

 

Quand ma boss #1 (Stéphanie) part de la maison, elle montre à ma mère ce qu’elle a fait avec moi. S’il y a un texte que je dois relire en soirée - pendant qu’elle prépare le souper, elle me le fait relire et me pose des questions sur certains mots ou expressions qu’elle croit que je ne sais pas… et c’est ainsi qu’on voie si je dois réétudier après le souper ou si je peux relaxer!

 

Et avec du temps, votre enfant va finir par apprendre et comprendre. Des fois, parfois souvent, il va oublier, mais ce n’est pas grave, il faut juste recommencer!

 

Pour vous les « étudiants » :

 

  • Je mange toujours quelque chose avant de commencer, j’ai besoin d’énergie;

  • Pas de iPod ou de cellulaire ou de Facebook durant l'étude;

  • Lorsque je n’ai pas de professeur qui vient à la maison - parfois j’ai de la musique. Musique classique - il parait que ça aide à la concentration. Rien à perdre. Si ça m’agace - je l’éteins;

  • Je mets sur le bureau seulement ce que j’ai besoin, en tout cas j’essaie;

  • Des surligneurs de toutes les couleurs;

  • J’écris clairement. Des fois je me dépêche à écrire et quand vient le temps de me relire - je ne comprends pas toujours et ça prend plus de temps, donc c’est pas efficace! Alors, j’essaie de bien écrire mes mots;

  • Post-it - pour marquer mes pages importantes. Quand le post-it est en place - je souligne en couleur ce qui est important à savoir;

  • Pour les cours de par coeur/mémoire : exemple histoire ou sciences. Ma mère me fait des feuilles de questions (les mêmes questions que dans le livre d’étude) et elle fait plusieurs copies. Alors, quand je pense que mon étude est terminée - j’essaye de répondre aux questions et c’est là que je vois ce que je sais bien et moins bien. Si j’ai un examen le lundi : alors le lundi matin je me garde une copie des questions - je me lève très tôt (6h) - je déjeune et je réponds aux questions. Et, si jamais j’ai encore des hésitations pour des questions - je les révise dans l’autobus. Je peux avoir au moins 5 copies des questions que j’étale sur 3 à 4 jours… jusqu’à maintenant, c’est ce qu’on a trouvé de mieux pour moi;

  • Je me prépare souvent pour mes examens de par coeur à voix haute avec quelqu’un. C’est bien important pour moi que ce soit à haute voix. Quelqu’un me pose la question et je réponds;

  • Pour les choses à apprendre telles que : les verbes irréguliers en anglais, les homonymes, ou les multiplications… je l’étudie souvent - même si je crois savoir la matière - je révise parce que des fois ma mémoire me joue des tours! Alors ça fait partie de ma routine jusqu’à ce que je les sache bien. Quelques minutes et c’est fait!
     

Ce sont des exemples de mes trucs. Il y en a sûrement d’autres, mais voici ceux que j’utilise le plus souvent… avec le temps vous aurez vos propres trucs, si ce n’est pas déjà fait! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'écrire et je vous répondrai rapidement! 


 
Vous n'avez qu'à cliquer sur les liens suivants
pour y retrouver des sites intéressants


 

Trucs pour étudier - Aide aux devoirs et à la recherche

Maths

Netmaths

Gomaths


Français

Amélioration du français


Pour tous les programmes de classe - ce site peux vous aider

Allô Prof


Pour aide en écriture (achat de logiciels)

Lexibar - Développe les aptitudes à lire et à écrire


Pour être à jour sur les nouveaux logiciels

École branchée

 

Pour les parents - Ressources Internet 

Naître et grandir

Dysphasie +

CENTAM - Clinique d'évaluation neurologique et des troubles d'apprentissage de Montréal

Regroupement language Québec - Dysphasie et troubles associés